Le film du projet

Le pôle-gare de Noisy-le-Sec aujourd'hui

IMG_20181113_144409

Grand pôle de correspondance desservi par le RER E et le tramway T1, le pôle-gare de Noisy-le-Sec accueille au quotidien 28 000 voyageurs. Sa configuration actuelle ne lui permet pas d’offrir un niveau de service satisfaisant. Son hall et sa passerelle sont trop étroits, le bâtiment gare est peu visible, l’itinéraire dédié aux personnes à mobilité réduite est complexe. Les accès ne sont pas pratiques, le parvis de la gare ne permet pas un partage fluide entre piétons, vélos, voitures, bus… L’ensemble nuit à l’intermodalité et créé des situations dangereuses.

La configuration actuelle de la gare et de ses accès n’est pas adaptée, créant des conditions inconfortables pour les voyageurs.

La gare :

– Le hall et la passerelle sont trop étroits ;
– l’itinéraire proposé aux personnes à mobilité réduite est trop complexe ;
– le bâtiment de la gare n’est pas assez visible et ne créé pas de véritable repère dans la ville.

Les accès :

– L’accès secondaire, qui donne sur le passage souterrain, est peu visible et donc peu emprunté ;
– la rue de la gare, et globalement les abords de la gare, ne font pas assez de place aux piétons et aux cyclistes ;
– le stationnement gratuit sur la rue provoque une congestion, quand le parking relais est sous-utilisé.

Le parvis :

– Trop petit, il n’est pas en mesure d’accueillir dans de bonnes conditions les usagers ;
– son organisation suscite des comportements dangereux : les voitures s’arrêtent aux mauvais endroits, les piétons traversent en-dehors des passages ;
– résultat : les liaisons entre la gare et le tramway T1, les bus, les vélos, les voitures, ne sont pas fluides et créent des conflits d’usage.

Les objectifs du projet

Rendu_SC_A

Face à ce constat, le projet de réaménagement vise trois grands objectifs :

  • Agrandir la gare, avec un nouveau bâtiment voyageur, un hall, deux parvis et une passerelle, adaptés aux flux de voyageurs.
  • Créer les conditions d’une meilleure intermodalité, pour favoriser les échanges entre le train, le tram, les bus, les modes actifs, la voiture, en accentuant la lisibilité et l’accessibilité.
  • Ouvrir la gare sur la ville et accompagner son développement, avec une valorisation de l’entrée de ville et une réflexion sur l’amélioration des services.

Les orientations envisagées

PersB2

Une gare agrandie : 

Un bâtiment plus grand, une nouvelle passerelle plus large et plus accessible pour améliorer le confort et la circulation des voyageurs, un parvis haut largement étendu et un parvis bas pour faciliter l’accès secondaire.

Un nouveau bâtiment voyageur : 

Le bâtiment voyageur sera implanté de plain-pied, du côté sud des voies ferrées, sur les terrains correspondant aujourd’hui au parking et au bâtiment SNCF. Il constituera un lien entre la place Jean Coquelin et la passerelle d’accès aux quais avec une façade qui longe la rue de la gare. Cette façade marquera d’ailleurs l’entrée du centre-ville.

Le bâtiment donnera accès au parvis haut (place Jean Coquelin), mais aussi au parvis bas (rue de la Gare) grâce à l’installation d’escaliers et d’un ascenseur. Ainsi repensé, il permet aux flux de passagers de se diriger naturellement vers le passage souterrain, les arrêts de bus et vélos, vers le parking relais. À noter, sa position intègre la contrainte du maintien des locaux techniques de la gare au niveau des quais.

Des espaces agrandis

Aujourd’hui, les espaces voyageurs sont trop exigus et la zone dédiée à l’exploitant est incomplète. Le projet propose donc de créer un grand bâtiment voyageur et de repenser l’organisation, favorisant une meilleure intégration urbaine dans l’environnement, incluant la mise en accessibilité et prenant en compte les contraintes ferroviaires existantes.

Les différentes surfaces vont être augmentées pour s’ajuster aux besoins :

  • la partie dédiée à l’exploitant et aux commerces augmente de 18% et gagne environ 100m2 ;
  • les surfaces dédiées aux voyageurs gagnent 220%, soit environ 600m2.

La surface totale de la gare augmenterait ainsi de 90%, pour atteindre environ 1500m².

Une nouvelle passerelle

Aujourd’hui, plus de 80% des usagers arrivent dans la gare en utilisant la passerelle existante. Aujourd’hui, celle-ci est sous dimensionnée par les flux et non accessible aux personnes à mobilité réduite. Le projet prévoit la construction d’une nouvelle passerelle d’accès aux quais, plus spacieuse et équipée d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques en plus des escaliers fixes.

Dans la mesure où un passage souterrain existe déjà, plus à l’ouest, la proposition est de construire la nouvelle passerelle le plus loin possible de ce passage, à l’Est, le plus près possible de l’avenue Gallieni, pour faciliter une bonne répartition des usagers. Elle doit aussi être située là où la largeur des quais permet d’implanter des ascenseurs et escaliers. La future passerelle serait donc implantée au milieu des quais existants, à 6,5 mètres de hauteur environ et à 1,40 mètre au-dessus du niveau du parvis.

IDFM_Intermodalité tmp-800x600

Une meilleure intermodalité

Simplifier les correspondances grâce à une grande lisibilité des parcours, des arrêts de bus mieux positionnés, une place plus large faite aux vélos et aux piétons, un parking relais pour le stationnement.

 

Les études ont montré que, sur le secteur de la gare de Noisy-le-Sec, les transports en communs et les modes actifs représentent et représenteront 95% des modes de déplacement. L’aménagement doit donc les prendre largement en considération et favoriser la meilleure intermodalité entre la gare, les modes actifs et les transports en commun. Pour cela, le projet prévoit :

  • Un parvis haut, pour l’accès principal et un parvis bas pour l’accès secondaire ;
  •  Une sécurisation et une amélioration du lien entre le tramway T1 et la gare, qui représente la majorité des échanges ;
  • Les stationnements dédiés aux vélos seront situés au plus proche de la gare ;
  • De la même façon, les arrêts de bus : leur proximité avec la gare sera recherchée au maximum ;
  • Un travail sur les itinéraires piétons et cyclables permet de les sécuriser et de les rendre directs, pour qu’ils deviennent plus attractifs ;
  • Le projet concerne également les passagers déposés en voiture : la dépose/reprise minute sera localisée de façon à limiter les détours des véhicules et d’éviter les traversées dangereuses effectuées par les voyageurs.
  • Enfin, le stationnement des véhicules particuliers est également traité. Ce stationnement ne représente que 5% des arrivées / départs sur la gare. Il sera reconfiguré pour s’adapter à la nouvelle organisation de la gare et de ses accès.

 

Un large parvis

Agrandir et repenser le parvis haut pour que l’accès à la gare soit plus lisible et plus serein. Trois possibilités sont aujourd’hui envisagées. Pour chacune, des échanges seront menés avec les propriétaires, les commerçants et les habitants concernés.

 

Scénario A : Un parvis de 1200m2, avec l’acquisition du bâtiment commercial et la conservation de l’immeuble de logements

Ce premier scénario consiste à intégrer cet îlot pour en faire un espace public devant la gare. Cela permet d’aménager un parvis d’environ 1 200m2, plutôt en longueur.

Avec ce scénario, un espace direct est dégagé entre les quais du tramway et le bâtiment voyageurs et les voyageurs ont une bonne visibilité d’ensemble sur les différents cheminements et modes de transports dès l’entrée du bâtiment voyageurs.

Du côté des contraintes, ce scénario nécessite la démolition de 3 logements et 4 commerces, offre une faible marge de manœuvre pour articuler le parvis haut et la rue de la Gare située en contrebas et maintient un espace encaissé au niveau de deux bâtiments.

 

Scénario B : Un parvis de 1300m2, avec l’acquisition de l’immeuble de logements et la conservation de la rotonde commerciale

Cette deuxième option consiste à acquérir des parcelles de logements pour aménager un parvis d’environ 1300 m2. Cette dimension permet de répondre aux besoins des usagers de la gare, et offre une grande souplesse pour aménager les espaces publics faisant la liaison entre le parvis haut et la rue de la Gare.
Du côté des contraintes, le parvis se trouve morcelé en plusieurs parties et devient moins lisible, l’intermodalité entre la gare et les quais du tramway T1 est moins directe. En outre, il nécessite la démolition de 21 logements et d’un commerce.

 

Scénario C : Un parvis de 1600m2, avec l’acquisition de l’immeuble de logements et de la rotonde commerciale

Dans ce dernier scénario, l’acquisition des deux groupes de bâtiments permet de réaliser un parvis d’environ 1 600 m2. Le futur bâtiment voyageur se trouve ainsi complètement désenclavé et la gare s’ouvre sur la ville. La gestion du dénivelé entre le parvis haut et la rue de la Gare est traitée plus à l’Ouest, ce qui augmente l’espace du parvis et offre une véritable souplesse pour aménager les espaces publics. L’ensemble donne une grande visibilité sur les diverses possibilités de parcours et de modes de transports, les usagers peuvent donc facilement anticiper leurs itinéraires. Enfin, la station de tramway se trouve en lien immédiat avec l’entrée du bâtiment voyageur. Son quai ouest peut donc devenir un quai trottoir, intégré au parvis.

Du côté des contraintes, 24 logements et 5 commerces doivent être démolis, pour un parvis qui sera plus grand que nécessaire au regard des flux de voyageurs attendus.

 

Un service voyageur amélioré

A travers un travail portant sur l’information aux voyageurs et la signalétique, mais aussi grâce à de nouveaux services et commerces en gare. Sur ce sujet, la réflexion est lancée : la concertation sera l’occasion d’adresser à Île-de-France Mobilités vos attentes et besoins.

Le coût et le financement

IDFM_190312_Noisy_Infographie 800x600_1
IDFM_190312_Noisy_Infographie 800x600_2

Les prochaines étapes

Bilan de la concertation

(automne 2019)

Études techniques

(2020)

Schéma de principe

Enquête Publique

Études détaillées

Travaux

Bilan de la concertation
Études techniques
Schéma de principe
Enquête Publique
Études détaillées
Travaux

Les acteurs

Les partenaires du projet
Barette_Logos_2017_LogoStDenis

Le département de Seine-Saint-Denis

Barette_Logos_2017_LogoSNCF

La SNCF

Les partenaires financeurs
Prefet

L'État

Région_Ile-de-France

La Région Île-de-France

Est_Ensemble_Grand_Paris

Est-Ensemble

Logo_Noisy_Sec

La ville de Noisy-le-Sec

ifm0506-idfm-rvb

Île-de-France Mobilités

Les études figurant dans le Document des Objectifs et Caractéristiques du Projet et la concertation sont portées par Île-de-France Mobilités.